Les bienfaits de l'ail : Propriétés et vertus

Les bienfaits de l'ail pour le corps et l'esprit

Intensément aromatique et savoureux, l'ail est utilisé dans pratiquement toutes les cuisines du monde. Lorsqu'il est consommé cru, il a une saveur puissante et piquante qui correspond aux puissants bienfaits de l'ail. L'ail est particulièrement riche en certains composés soufrés dont on pense qu'ils sont responsables de son odeur et de son goût, ainsi que de ses effets très positifs sur la santé humaine.

Les bienfaits de l'ail viennent en deuxième rang après les bienfaits du curcuma dans la quantité de recherche appuyant ce super-aliment. Au moment de la publication de cet article, il y avait plus de 5 100 articles évalués par des scientifiques qui relatent la capacité de l'ail à prévenir et à améliorer un large éventail de maladies.

Et savez-vous ce que toutes ces recherches ont révélé ?

Manger régulièrement de l'ail n'est pas seulement bon en général, cette plante a été lié à la réduction ou même à la prévention de quatre des principales causes de décès dans le monde qui sont les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer et les infections. L'Institut national du cancer ne recommande aucun supplément alimentaire pour la prévention du cancer, mais il reconnaît l'ail comme l'un des nombreux légumes ayant des propriétés anticancéreuses potentielles.

À part les situations les plus extrêmes et les plus rares, je crois que chaque personne sur la planète devrait consommer de l'ail. Il est extrêmement peu onéreux, super facile à cultiver et a un goût absolument fantastique. Renseignez-vous sur les bienfaits de l'ail, les utilisations de l'ail, la recherche sur l'ail, la façon de cultiver votre propre ail et quelques recettes délicieuses à l'ail.


Découvrez de nombreux produits à base azeazezaeaze pour tous vos besoins quotidiens ! Livres, crèmes, baumes, gélules, tisanes ou ail fraîs, des milliers d'articles disponibles sur Amazon.fr. Livraison gratuite.

7 avantages de l'ail pour la santé


Comme vous êtes sur le point de le constater, les bienfaits de l'ail cru sont nombreux. Il peut être utilisé comme une forme efficace de médecine végétale de plusieurs façons, y compris les suivantes :

1. L'ail pour les maladies du cœur

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, les maladies cardiaques sont la première cause de décès aux États-Unis, suivies du cancer. L'ail a été largement reconnu comme agent de prévention et de traitement de nombreuses maladies cardiovasculaires et métaboliques, y compris l'athérosclérose, l'hyperlipidémie, la thrombose, l'hypertension et le diabète. Un examen scientifique des études expérimentales et cliniques sur les bienfaits de l'ail a révélé que, dans l'ensemble, la consommation d'ail a des effets cardioprotecteurs importants dans les études animales et humaines.

La caractéristique la plus étonnante de l'ail est probablement le fait q'il aide à renverser les maladies cardiaques précoces en éliminant l'accumulation de plaque dans les artères. Une étude publiée dans le Journal of Nutrition en 2016 portait sur 55 patients, âgés de 40 à 75 ans, chez qui on avait diagnostiqué un syndrome métabolique. Les résultats de l'étude ont montré que l'extrait d'ail vieilli réduit efficacement la plaque dans les artères coronaires (les artères qui fournissent le sang au cœur) chez les patients atteints du syndrome métabolique.

L'un des principaux chercheurs, Matthew J. Budoff, M.D., a déclaré : " Cette étude est une autre démonstration des avantages de ce supplément pour réduire l'accumulation de plaque molle et prévenir la formation d'une nouvelle plaque dans les artères, ce qui peut causer des maladies cardiaques. Nous avons complété quatre études randomisées, et elles nous ont amené à conclure que l'extrait d'ail vieilli peut aider à ralentir la progression de l'athérosclérose et à inverser les stades précoces de la maladie cardiaque."


2. Ail contre le cancer

De nombreux scientifiques et nutritionnistes pensent que les légumes Allium, en particulier l'ail et les oignons ainsi que leurs composés bioactifs soufrés, ont des effets à chaque étape de la formation du cancer et affectent de nombreux processus biologiques qui modifient le risque de cancer.

Selon le NIH National Cancer Institute, "plusieurs études de population montrent une association entre l'augmentation de la consommation d'ail et la réduction du risque de certains cancers, y compris les cancers de l'estomac, du côlon, de l'œsophage, du pancréas et du sein". Il comprend également une réponse à une question très importante : Comment l'ail peut-il agir pour prévenir le cancer ? L'Institut national du cancer explique que "les effets protecteurs de l'ail peuvent provenir de ses propriétés antibactériennes ou de sa capacité à bloquer la formation de substances cancérigènes, à arrêter l'activation des substances cancérigènes, à améliorer la réparation de l'ADN, à réduire la prolifération cellulaire ou à provoquer la mort cellulaire".

Une étude française portant sur 345 patientes atteintes d'un cancer du sein a révélé que l'augmentation de la consommation d'ail, d'oignon et de fibres était associée à une réduction statistiquement significative du risque de cancer du sein. Il a été spécifiquement démontré que l'ail a un effet positif sur le cancer du pancréas, l'une des formes de cancer les plus mortelles. La bonne nouvelle, c'est que la recherche scientifique a maintenant démontré qu'une consommation accrue d'ail peut réduire le risque de développer un cancer du pancréas.

Une étude de population menée dans la région de la baie de San Francisco a révélé que le risque de cancer du pancréas était de 54 % plus faible chez les personnes qui mangeaient de plus grandes quantités d'ail et d'oignons que chez celles qui en mangeaient moins. L'étude a également montré qu'une augmentation de la consommation globale de légumes et de fruits peut protéger contre le cancer du pancréas.

L'ail est également prometteur lorsqu'il s'agit de traiter le cancer. Les composés organosoufrés de l'ail, y compris DATS, DADS, ajoene, et S-allylmercaptocysteine (SAMC), induisent l'arrêt du cycle cellulaire lorsqu'ils sont ajoutés aux cellules cancéreuses lors d'expériences in vitro. De plus, on a découvert que ces composés soufrés induisent l'apoptose (mort cellulaire programmée) lorsqu'ils sont ajoutés à diverses lignées cellulaires cancéreuses cultivées en culture. La prise d'extrait d'ail liquide et de S-allylcystéine (SAC) par voie orale a également été bénéfique pour augmenter la mort des cellules cancéreuses chez les animaux ayant un cancer de la bouche.

Dans l'ensemble, l'ail présente clairement un potentiel réel en tant qu'aliment de lutte contre le cancer qui ne devrait pas être ignoré ou négligé.


3. L'ail pour l'hypertension artérielle

Il a été démontré que l'ail aide à contrôler l'hypertension artérielle. Une étude s'est penchée sur l'effet de l'extrait d'ail vieilli comme traitement d'appoint pour les personnes qui prennent déjà des médicaments antihypertenseurs tout en ayant une hypertension non contrôlée. L'ail s'est montré une fois de plus très efficace. L'étude, publiée dans la revue scientifique Maturitas, a évalué 50 personnes présentant une tension artérielle "incontrôlable". Il a été découvert que le simple fait de prendre quatre capsules d'extrait d'ail vieilli (960 milligrammes) par jour pendant trois mois a fait chuter la tension artérielle de 10 points en moyenne.

Une autre étude publiée en 2014 a révélé que l'ail a "le potentiel de faire baisser la pression artérielle chez les personnes hypertendues de la même façon que les médicaments standard pour la pression artérielle". Ainsi, l'ail, en particulier sous la forme de l'extrait d'ail vieilli normalisable et hautement tolérable pour cette étude, pourrait fonctionner aussi bien que les médicaments d'hypertension sur ordonnance. Cette étude explique en outre que les polysulfures de l'ail favorisent l'ouverture ou l'élargissement des vaisseaux sanguins et, par conséquent, la réduction de la pression artérielle.


4. L'ail pour les rhumes et les infections

Des expériences ont montré que l'ail (ou des composés chimiques spécifiques comme l'allicine que l'on trouve dans l'ail) est très efficace pour tuer d'innombrables micro-organismes responsables de certaines des infections les plus courantes et les plus rares, y compris le rhume. En fait, l'ail pourrait aider à prévenir le rhume ainsi que d'autres infections.

Dans une étude, les gens ont pris des suppléments d'ail ou un placebo pendant 12 semaines pendant la saison froide (entre novembre et février). Ceux ayant pris de l'ail étaient moins susceptibles d'attraper un rhume, et s'ils ont attrapé un rhume, se sont rétablis plus rapidement que le groupe placebo. Ceux qui n'ont pas pris d'ail (groupe placebo) étaient beaucoup plus susceptibles de contracter plus d'un rhume au cours de la période de traitement de 12 semaines. L'étude attribue la capacité de l'ail à prévenir le virus du rhume à son composant vedette biologiquement actif, l'allicine.

Les propriétés antimicrobiennes, antivirales et antifongiques de l'ail peuvent aider à soulager le rhume ainsi que d'autres infections. On croit que l'allicine de l'ail en particulier joue un rôle important dans le pouvoir antimicrobien de cette plante.


5. L'ail contre la perte de cheveux chez l'homme et la femme (alopécie)

Un essai clinique a été mené pour tester une pratique en pleine croissance en Turquie : l'utilisation de l'ail pour traiter la calvitie. Les chercheurs de l'Université Mazandaran des sciences médicales d'Iran ont testé comment le gel d'ail appliqué sur le cuir chevelu deux fois par jour pendant trois mois pourrait affecter les personnes qui prennent des corticostéroïdes pour traiter l'alopécie. L'alopécie est une maladie auto-immune commune de la peau, causant la perte de cheveux sur le cuir chevelu, le visage et parfois sur d'autres parties du corps. Différents traitements sont actuellement disponibles, mais aucun remède n'est encore connu.

Les chercheurs ont découvert que l'utilisation du gel d'ail ajoutait significativement à l'efficacité thérapeutique du corticostéroïde topique dans le traitement de l'alopécie areata. Bien que l'étude ne l'ait pas testé directement, l'application d'huile de coco infusée à l'ail comme traitement autonome pourrait même être plus bénéfique comme remède contre la perte de cheveux parce qu'elle atténue le risque d'absorber les corticostéroïdes nocifs dans la peau.


6. L'ail contre la maladie d'Alzheimer et la démence

La maladie d'Alzheimer est une forme de démence qui peut priver les gens de la capacité de penser clairement, d'accomplir les tâches quotidiennes et, en fin de compte, de se rappeler qui ils sont. L'ail contient des antioxydants qui peuvent soutenir les mécanismes de protection de l'organisme contre les dommages oxydatifs qui peuvent contribuer à ces maladies cognitives.

Lorsqu'il s'agit de patients atteints de la maladie d'Alzheimer, les plaques peptidiques β-amyloïdes sont couramment observées dans le système nerveux central, et ces dépôts de plaque entraînent la production d'espèces réactives oxygénées et des dommages neuronaux (cellules du système nerveux). Une étude publiée dans le Journal of Neurochemistry a mis en évidence "d'importantes propriétés neuroprotectrices et neurorescentes" de l'extrait d'ail vieilli et de son composé actif S-allyl-L-cystéine (SAC). Les chercheurs concluent de leurs découvertes que l'extrait d'ail vieilli ainsi que le SAC peuvent être utilisés pour développer de futurs médicaments pour traiter la maladie d'Alzheimer.


7. L'ail contre le diabète

L'ail a également démontré sa capacité à aider les diabétiques. Il a été démontré que la consommation d'ail aide à réguler la glycémie, à arrêter ou à diminuer les effets de certaines complications du diabète, ainsi qu'à combattre les infections, à réduire le cholestérol LDL et à encourager la circulation.

Une étude sur des rats diabétiques a montré que l'ail peut être très utile pour améliorer la santé globale des diabétiques, y compris l'atténuation des complications diabétiques courantes comme l'athérosclérose et la néphropathie. Ces rats, qui ont reçu un extrait quotidien d'ail cru pendant sept semaines, avaient des taux de glucose sérique (taux de sucre dans le sang), de cholestérol et de triglycérides significativement réduits. Comparativement au groupe témoin, les rats recevant de l'ail cru présentaient 57 % moins de glucose sérique, 40 % moins de cholestérol sérique et 35 % moins de triglycérides. De plus, les taux de protéines urinaires chez les rats traités à l'ail étaient inférieurs de 50 %.

Une autre étude a également montré que pour les patients atteints de diabète de type II, l'ail améliorait significativement le taux de cholestérol sanguin. Plus précisément, la consommation d'ail a réduit le cholestérol total et le cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et le cholestérol HDL modérément élevé par rapport au placebo.

Tout cela montre comment l'ail profite aux diabétiques dans le cadre d'un régime alimentaire pour diabétiques.


Une sélection de produits sur l'ail à découvrir


Livre broché poche L'ail malin : Tous les bienfaits de cet ingrédient magique pour la santé, la maison et la cuisine de Alix Lefief-Delcourt Presse Ail en Acier Inoxydable Coupe ail Ail Bio - 280mg - 200 gélules végétales

Livre : L'ail malin - Tous les bienfaits

Presse Ail en acier inoxydable

Ail Bio - 280mg - 200 gélules végétales

Les meilleures façons d'utiliser l'ail

Il est préférable d'utiliser l'ail cru pour ses propriétés microbiennes, bien que l'ail cuit ait encore beaucoup de valeur. En fait, la valeur antioxydante est égale (ou parfois même supérieure) à la cuisson, ce qui est contre-intuitif parce que pour la plupart des aliments, la cuisson tend à diminuer le contenu nutritionnel.

Vous pouvez ajouter de l'ail cru aux recettes qui sont sautées, rôties ou cuites au four. Vous pouvez également ajouter de l'ail cru à votre prochaine vinaigrette maison, marinade, sauce tomate, soupe ou ragoût pour obtenir tous les merveilleux bienfaits de l'ail. Ajouter de l'ail cru à n'importe quel légume est une manière sûr d'intensifier la saveur et les bienfaits pour la santé.

Que vous utilisiez de l'ail cru ou cuit, vous pouvez augmenter les avantages de l'ail en le hachant ou en l'écrasant (l'aide d'un presse ail est le bienvenu dans ce cas) et en le laissant reposer avant de le manger ou en le chauffant pour une recette. Le hachage active les enzymes alliinase dans les cellules de l'ail, et l'assise permet à ces enzymes de convertir une partie de l'alline de l'ail en allicine. L'allicine se décompose rapidement pour former une variété de composés organosoufrés. Les scientifiques suggèrent de laisser reposer l'ail pendant 10 minutes après l'avoir haché ou écrasé avant de le cuire.

Une autre façon d'utiliser l'ail est pour les infections. L'utilisation de l'huile d'ail est un excellent remède à domicile contre les infections de l'oreille.

Les cultures traditionnelles qui ne luttent pas contre ces types de maladies reçoivent régulièrement de l'ail dans leur régime alimentaire et n'ont pas besoin d'interventions médicales parce que les maladies cardiaques, le cancer et les maladies inflammatoires sont facilement évitables lorsqu'on mange les bons aliments.

Pour la promotion générale de la santé des adultes, l'Organisation mondiale de la santé recommande une dose quotidienne de deux à cinq grammes (environ une gousse) d'ail frais, de 0,4 à 1,2 grammes de poudre d'ail séché, de deux à cinq milligrammes d'huile d'ail, de 300 à 1 000 milligrammes d'extrait d'ail ou d'autres formulations équivalentes à deux à cinq milligrammes d'allicine.

L'ail se conserve mieux à température ambiante et doit toujours être conservé au sec (pour éviter la germination).


Recettes à l'ail pour la guérison

Si vous voulez exploiter le pouvoir guérisseur de l'ail, essayez de l'ajouter à vos recettes préférées. Les possibilités avec l'ail sont vraiment infinies.

Voici quelques unes de mes recettes d'ail préférées à essayer pour que vous puissiez profiter de tous les bienfaits de l'ail pour la santé :

* Soupe à l'ail et aux patates douces
* Pesto à l'ail, basilic et basilic
* Jus de santé cardiovasculaire à l'ail et aux épices.


Valeur nutritive de l'ail

L'ail pousse sous le sol sous forme de bulbe. Ce bulbe a de longues pousses vertes qui sortent par le haut tandis que ses racines s'étendent vers le bas. L'ail (Allium sativum) est une plante vivace de la famille des amaryllis (Amaryllidaceae), une classe de plantes en forme de bulbe, qui comprend la ciboulette, le poireau,l'oignon et l'oignon vert.

L'ail est originaire d'Asie centrale mais pousse à l'état sauvage en Italie et dans le sud de la France. Le bulbe de la plante est ce que nous connaissons tous sous le nom d'ail, le légume (ou plante plus exactement). Qu'est-ce qu'une gousse d'ail ? Le bulbe d'ail est recouvert de plusieurs couches de peau non comestible qui, une fois pelées, révèlent à l'intérieur jusqu'à 20 bulbilles comestibles, appelées gousses.

L'ail contient d'innombrables nutriments vitaux - flavonoïdes, oligosaccharides, acides aminés, allicine et niveaux élevés de soufre (pour n'en nommer que quelques-uns) - et il est prouvé que manger régulièrement de l'ail procure des bienfaits incroyables pour la santé. L'ail cru contient également environ 0,1 % d'huile essentielle, dont les principaux composants sont le disulfure d'allyle propyle, le disulfure de diallyle et le trisulfure de diallyle.

L'ail cru est traditionnellement utilisé pour la cuisson et à des fins médicinales. Chaque gousse d'ail est apporte des composants favorisant la santé.

Une gousse d'ail cru contient environ (% AJR - Apports Journaliers Recommandés) :

  • 4 calories
  • 1 gramme de glucides
  • 0,2 gramme de protéines
  • 0,1 gramme de fibres
  • 0,1 milligramme de manganèse (3%)
  • 0,9 milligramme de vitamine C (2%)
  • 5,4 milligrammes de calcium (1%)
  • 0,4 microgrammes de sélénium (1%)

Ce ne sont là que quelques-uns des principaux nutriments que l'on trouve dans l'ail. L'ail contient également de l'alliine et de l'allicine, deux composés soufrés favorables à la santé. Les bienfaits de l'allicine de l'ail sont particulièrement bien placés dans les études scientifiques. Les scientifiques s'intéressent au potentiel de ces composés soufrés dérivés de l'ail pour prévenir et traiter des maladies chroniques et mortelles, comme le cancer et les maladies cardiovasculaires, entre autres.


Comment cultiver l'ail à la maison

L'ail est l'une des plantes/légumes les plus simples à cultiver. Elle prospère dans différentes zones à travers les États-Unis et la France. Pour ceux d'entre nous qui vivent dans l'hémisphère Nord, nous devrions planter nos pousses d'ail à l'automne et les récolter à la fin du printemps ou au début de l'été.

Ne jetez pas les restes d'ail de votre prochain plat de curry. Les restes de nourriture de gousses d'ail sont étonnamment simples à utiliser pour faire repousser les plantes d'ail. Plantez les gousses d'ail dans un endroit ensoleillé de votre jardin et taillez les pousses une fois que le bulbe les a produites. L'ail s'épanouit dans des sols secs, meubles et bien drainés dans des endroits ensoleillés.


Histoire de l'ail et faits intéressants

L'histoire de la consommation et de l'utilisation de l'ail remonte à plus de 7 000 ans. Dans les temps anciens et médiévaux, il était vénéré pour ses propriétés médicinales et était utilisé contre les vampires et autres maux. En France, au début du XVIIIe siècle, les fossoyeurs buvaient du vin contenant de l'ail écrasé pour se protéger de la peste. Pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, l'ail a été utilisé comme antiseptique pour les blessures et a été administré pour prévenir les infections (comme la gangrène) chez les soldats.

Chaque bulbe d'ail est composé de 4 à 20 gousses, chaque gousse d'ail pesant environ un gramme. Les suppléments d'ail peuvent être faits à partir d'ail frais, séché ou vieilli, ou d'huile d'ail.

L'ail noir est un type d'ail caramélisé, qui a d'abord été utilisé comme ingrédient alimentaire dans la cuisine asiatique. Pour créer de l'ail noir, les têtes d'ail sont chauffées pendant plusieurs semaines. Ce processus de chauffage donne à l'ail une couleur noire. Il le rend aussi sucré et sirupeux. L'ail noir est maintenant disponible à l'achat aux États-Unis et en France.


Effets secondaires possibles de l'ail cru

Lorsqu'il est pris de manière buccale, l'ail cru peut causer une sensation de brûlure dans la bouche ou l'estomac, une mauvaise haleine, des brûlures d'estomac, des gaz, des ballonnements, des nausées, des vomissements, une odeur corporelle et de la diarrhée. La probabilité de ces effets secondaires augmente avec l'augmentation de la quantité d'ail cru consommée.

En général, l'ail sous n'importe quelle forme, peut augmenter le risque de saignement parce qu'il agit comme un diluant naturel du sang. Consultez votre médecin avant de consommer de l'ail cru si vous prenez des anticoagulants. En raison de problèmes de saignement, cessez de prendre de l'ail au moins deux semaines avant toute intervention chirurgicale prévue.

Pendant la grossesse et l'allaitement, on croit que l'ail est sans danger dans les quantités alimentaires, mais qu'il pourrait ne pas l'être dans les quantités médicinales.

Lorsqu'il est pris par voie orale en petites quantités appropriées pendant de courtes périodes de temps, l'ail est considéré comme étant sans danger pour les enfants. Toutefois, l'ail ne doit jamais être administré à de fortes doses aux enfants.

Si vous avez des problèmes gastro-intestinaux, il est important de savoir que l'ail cru peut irriter le tractus gastro-intestinal. Les personnes souffrant d'ulcères devraient éviter l'ail cru.

L'ail cru peut causer une irritation cutanée grave et semblable à une brûlure s'il est appliqué directement sur la peau, alors soyez prudent.

Consultez votre médecin avant de consommer de l'ail cru si vous souffrez d'hypotension artérielle, d'ulcères ou d'autres problèmes gastro-intestinaux, de problèmes thyroïdiens ou de tout autre problème de santé.

Consultez également votre médecin avant de consommer des médicaments à base d'ail cru si vous prenez des médicaments, en particulier les suivants :

  • Médicaments anticoagulants
  • Isoniazide (Nydrazide)
  • Pilules contraceptives
  • Cyclosporine
  • Médicaments contre le VIH/SIDA
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Ce sont les meilleurs moyens de se prémunir contre les effets secondaires négatifs possibles de l'ail :

  • Consommez l'ail en doses culinaires
  • Mangez des recettes traditionnelles
  • Évitez de prendre des quantités massives d'ail cru.

Dernières réflexions sur les bienfaits de l'ail cru

Certains des avantages les plus profonds de l'ail prouvés par la science comprennent l'aide à renverser les maladies du cœur à ses premiers stades, la prévention et la lutte contre diverses formes de cancer, l'amélioration de la santé des diabétiques et même la promesse d'amélioration de maladies cognitives graves comme la maladie d'Alzheimer.

Pour tirer le meilleur parti des substances actives de l'ail, il est préférable de consommer l'ail cru ou de l'écraser/couper et de le laisser reposer un peu (10 minutes environ) avant de l'ajouter à vos recettes crues ou cuites.

Si vous n'êtes pas un fan d'ail, je vous suggère fortement de commencer à tomber amoureux de cette délicieuse herbe médicinale. Une gousse d'ail cru consommé lors d'un repas dans une journée est un excellent moyen de commencer à récolter les bienfaits de l'ail sur une base régulière. N'oubliez pas de consommer de l'ail cru avec de la nourriture plutôt que l'estomac vide pour prévenir les problèmes gastro-intestinaux ainsi que la mauvaise haleine. Si vous avez du mal à vous débarrasser de votre haleine d'ail, essayez de manger du persil cru par la suite.


Découvrez de nombreux produits à base azeazezaeaze pour tous vos besoins quotidiens ! Livres, crèmes, baumes, gélules, tisanes ou ail fraîs, des milliers d'articles disponibles sur Amazon.fr. Livraison gratuite.

Partager cette fiche :